SMMMILE Vegan Pop Festival : promouvoir le véganisme autrement [Rencontre]

Pop. Pop. Pop. C’était en septembre dernier à Paris. Le Vegan Pop Festival voyait le jour à Paris dans les anciens abattoirs de la Villette (on a de l’humour chez les végan.es TMTS). Premier festival végane en France, SMMMILE se donne pour objectif de sensibiliser à la cause animale d’une autre manière, en alliant véganisme et culture pop. « Du bon son et du bon sens » sont les maîtres mots de ce festival ouvert à tous et toutes. Si vous n’êtes pas végane et n’avez pas de T-shirt Sea Sheperd, vous pouvez donc quand même y aller (et d’autant plus je dirais!)

Forte de son succès l’an passé (le festival a attiré 10 000 de personnes), SMMMILE revient pour une 2nde édition qui aura lieu du 15 au 17 septembre 2017 à Paris. Et plutôt que de vous ennuyer avec une présentation détaillée du festival, je me suis dit que ce serait bien plus intéressant d’en savoir un peu plus sur ses fondateurs : Sylvain, JB et Nicolas. D’autant que leurs blagues sont bien plus drôles que les miennes !  (je vous donne quand même les infos clés du programme en fin d’article).

 

Qui se cache derrière Smmmile ?

Pouvez-vous vous présenter en 2 mots? Vous vous connaissez depuis longtemps?

Nous sommes 3 à l’origine du projet, Sylvain, JB et Nicolas, tous 3 musiciens et habités par l’envie de rendre concrète une vision pop et colorée du militantisme végane. L’un de nous 3, Nicolas, connaît les deux autres depuis longtemps et c’est lui qui a créé cette belle histoire d’amitié végétale et musicale. L’amitié s’est ensuite renforcée avec toute l’équipe du Trabendo, une salle de concert du Parc de la Villette, avec qui on travaille pour rendre possible le festival.

Les 3 fondateurs de SMMMILE (de gauche à droite): Sylvain, Nicolas, Jean-Benoît

 

Vous êtes tous les 3 véganes si je ne dis pas de bêtises. Comment l’êtes vous devenu?

C’est complètement vrai! Nous sommes tous les 3 véganes, avec des portes d’entrée à cette question différentes – notre rapport aux animaux, l’impact environnemental de notre alimentation … Pour JB cela remonte à des souvenirs d’enfance, quand, chez ses grands-parents, le mouton avec lequel il jouait tous les jours s’est retrouvé dans son assiette …

 

Comment vous est venue l’idée de SMMMILE?

C’est JB qui a eu l’idée, il était à la Plage de Glazart, un des endroits les plus cool de Paris côté ambiance et programmation musicale quand les beaux jours arrivent. Par contre, pour ce qui est de l’offre culinaire, ce n’était pas le paradis du végétal. On s’est juste dit qu’on voulait faire le festival dont on rêvait en tant que véganes et le partager avec le plus grand nombre.

 

Le festival est-il végan de A à Z?

Le festival est végane de A à Z pour ce qu’on y propose! Ce que vous y trouvez à manger en tant que festivalier, comme en loge pour les artistes, les vêtements, les cosmétiques etc. Mais nous ne faisons pas un festival par des véganes pour des véganes, donc les artistes ne sont pas forcément véganes, les bénévoles non plus et les festivaliers encore moins. Nous souhaitons vraiment créer un moment de rencontres et de découvertes. Donc si vous arrivez sur le festival avec une paire de Stan Smith en cuir vous êtes quand même le bienvenu.

 

Quel message voulez-vous faire passer avec SMMMILE? Est-ce une manière de militer positivement?

C’est tout à fait ça, nous respectons et soutenons les différentes approches du militantisme, mais au travers du festival notre volonté est vraiment de créer un espace éphémère qui montre que cela peut être facile, beau et inspirant d’être végane au quotidien. C’est vraiment un militantisme pop.

Par ailleurs, nous essayons de faire passer un message plus large, de montrer que le mode de vie végane s’intègre dans une approche globale : pour le respect de la planète, pour un équilibre Sud/Nord, pour une convergence des luttes, pour une approche inclusive – pour les droits LGBTIQ+, le féminisme, l’antiracisme, contre toute forme d’oppression en somme.

 

Selon vous, comment peut-on faire avancer le véganisme en France et quelle est la manière la plus efficace de militer?

S’il y avait une recette miracle, peut-être être serions-nous nous tous véganes 🙂  Avec l’équipe du festival nous pensons que la diversité des approches permet à chacun de trouver ce qui lui correspond et qu’ensuite l’accompagnement est essentiel pour maintenir dans le temps son engagement. Ce n’est pas facile tous les jours d’être végane, c’est parfois décourageant – c’est donc essentiel de se sentir entouré et d’avoir des moments de fun – le festival en est un.

 

L’an passé, la chanteuse Nili Hadida du groupe Lilli Wood and the Pricks, qui est végane, était la marraine du festival. Vous associez-vous uniquement avec des artistes véganes ou engagé.es dans la cause animale? Comment les choisissez-vous?

Nous choisissons avant tout les artistes pour la qualité de leur création. Nous voulons que l’on puisse venir au festival autant pour le contenu militant que pour les artistes qui sont proposés. Que des fans de musique viennent pour la prog et ce faisant découvrent le mode de vie végane 🙂 Cette année nous avons par exemple programmé la nouvelle création de Bachar Mar Khalifé ou encore l’électro pop archi dansante des islandais de FM Belfast.

Avec Nili c’est une histoire différente, la marraine du festival est effectivement végane et elle incarne les valeurs du festival. C’est une amie et un soutien !

Nili Hadida, la chanteuse du groupe Liliy Wood and the Prick est végane et la marraine de SMMMILE.

Le public de SMMMILE l’an passé, c’était plutôt des mangeurs de viande ou des véganes?

Joker – en tout cas pendant les 3 jours du festival c’était tous des véganes!

 

Quels sont les retours que vous avez eus de la 1ère édition? Qu’est-ce que les gens ont le plus aimé et le moins aimé?

Nous avons eu beaucoup de retours positifs :

  • de la part de militants qui sont contents que cette initiative complémentaire de leurs actions existe
  • de la part d’usagers du parc qui ont découvert la Villette sous un autre angle
  • de la part de familles qui ont adoré ce que l’on a proposé aux enfants.

Après il y a bien sûr des améliorations à apporter et nous nous y employons sur cette deuxième édition : avec un site plus compact, avec une offre famille plus conséquente, avec plus de contenus militants et fun pendant les soirées.

 

Qu’est-ce qui sera différent cette année?

Des nouvelles tables rondes, une sélection toute fraîche de films à découvrir et surtout Little SMMMILE – nous créons un festival pour les enfants en occupant Little Villette  – un superbe lieu où les familles se retrouvent le week-end.

Ce qui est différent c’est aussi la programmation. Nous faisons deux clubs cette année, un le vendredi et un le samedi, donc ça ne va pas beaucoup dormir. Le vendredi la talentueuse Sassy-J et le chilien Mathias Aguyo se succéderont aux platines. Pour le club du samedi soir nous avons donné une carte blanche aux Acid Arab, pour mixer, faire la programmation et vous faire danser toute la nuit.

Pour le concert du vendredi soir nous vous embarquons pour un voyage en Afrique 2020  – Bachar Mar Khalifé qui revisite l’oeuvre de Hamza el Din, artiste culte des 60’s et 70’s, le guinéen d’Ata Kak qui oscille entre rap Lo-Fi et house de chicago et Islam Chipsy & EEK qui vont vous ambiancer en mode mariage égyptien électronique! Le samedi Cakes Da Killa et son hip hop survitaminé et coloré, la folie de Gnuççi. Le dimanche enfin il y aura un très beau plateau pop : les français de Requin Chagrin aux côtés de FM Belfast et Hyperculte.

Et en accès libre, des DJ sets gratuits, sur le parc de la Villette, samedi et dimanche après-midi midi.

 

L’an passé, vous aviez fait une campagne de crowdfunding et lancé un appel pour trouver des bénévoles. Cette année, comment peut-on vous aider?

Cette année l’appel aux bénévoles est ouvert sur notre site, donc c’est un moyen d’aider – en distribuant des flyers ou en posant des affiches avant le festival et en aidant le jour J. Le moyen de nous aider c’est aussi de venir avec vos amis, d’en parler autour de vous, de nous soutenir activement sur les réseaux sociaux et ainsi de faire de ce week-end une parenthèse enchantée !

Ah, on allait presque oublier, si quelqu’un peut nous garantir le beau temps ce serait pas mal aussi.

 

SMMMILE en province… utopie ou possibilité?

C’est une possibilité, c’est même une envie. Nous sommes ouverts aux collaborations et avons même lancé quelques pistes. Le rêve c’est plein de SMMMILE  ailleurs en France, ailleurs en Europe, ailleurs dans le monde, dans les villes et les villages, De Rio à Roubaix et de Tokyo à Toulouse !

 

En enfin, la question à 1000 euros: pourquoi 3 « M » à SMMMILE? C’est parce que vous êtes 3?

Ah sympa et un peu mégalo, je n’y avais pas pensé 🙂 Plutôt trois M pour un grand MMMIAM de gourmandise et de curiosité !

Smmmile #Vegan Pop Festival: une manière positive de promouvoir le véganisme! @SmmmileVeganPop Click To Tweet

 

Le programme en 2 mots

  • Deux journées de concerts indie-pop, rock et électro. Et vue ma culture musicale absolument honteuse, je ne vais pas faire semblant de connaître les artistes déjà annoncé.es, je vous propose de découvrir par vous-même la programmation !
  • Un village des initiatives avec conférences, tables rondes, débats et projetions de films autour de l’écologie, la santé et la condition animale.
  • Little SMMMILE, un espace dédié aux enfants avec programmations et ateliers spécialement conçus, comme par exemple « construire une jardinnière suspendue » (et avouons que même sans être enfant, on aimerait bien y aller à celui-là !)
  • Une cuisine 100% végétalienne: des stands et foods trucks proposeront des menus végétaliens, tandis que des chefs proposeront des ateliers culinaires et démonstrations, histoire de montrer que non, les végétalien.es ne se nourrissent pas que de pousses de soja bio, carottes râpées et roquette.

A part les concerts et les ateliers, le reste est en accès libre et gratuit. Pour plus de détails et la billetterie du concert, je vous renvoie directement sur le site de SMMMILE.

 

Connaissiez-vous ce festival? Auriez-vous envie d’y aller? Que pensez vous de cette façon indirecte de militer?

 

Enregistrer

Share This Story

Véganisme

You May Also Like

2 Comments

  1. 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>