Les poussins

Peu de temps après la naissance, les poussins savent compter jusqu’à cinq. Lorsqu’on cache, sous leurs yeux, des objets avec lesquels ils aiment jouer (en l’occurrence des capsules plastique de « Kinder Surprise ») derrière des panneaux opaques, les poussins se dirigent derrière le panneau contenant le plus d’objets. L’expérience a été reproduite avec des objets de tailles différentes (pour vérifier qu’ils dénombraient bien chaque élément). Dans une troisième expérience, on a déplacé plusieurs fois les capsules d’un écran à l’autre pour simuler des additions et des soustractions. Trois-quarts des poussins ont réussi cet exercice de calcul mental et se sont dirigés vers le panneau derrière lequel se trouvaient le plus de capsules Kinder.

Ces expériences montrent également que les poussins ont conscience qu’un objet continue d’exister lorsqu’il n’est plus dans leur champ visuel, compétence que les éthologues appellent « la permanence des objets », et que les humains développent aux alentours de 12 mois.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>