A quoi ressemblent les emballages écologiques de demain ?

Comment rendre les packagings plus éco-friendly?  Voici la question passionnante sur laquelle j’ai dû me pencher la semaine dernière! Pas évident puisque l’emballage a pour vocation première de protéger le produit qu’il contient. Une fois le produit déballé ou consommé, l’emballage n’a plus d’utilité, et hop, c’est poubelle. Autant dire qu’emballage et environnement ne font a priori pas bon ménage, surtout dans notre société qui surconsomme, et donc pollue. Alors comment fait-on?

La mauvaise nouvelle, c’est que nous produisons en France entre 400 et 500 kg d’ordures par an par personne et que seule une minorité est recyclée. De plus, les emballages (et notamment plastiques) sont pointés du doigt comme de potentiels facteurs de perturbateurs endocriniens.

La bonne nouvelle, c’est qu’en faisant des recherches, je me suis rendue compte que les emballages respectueux de l’environnement, c’est complètement possible. Certains existent déjà, d’autres sont au stade de projet ou concept et constituent des emballages du futur prometteur pour notre planète ! Voici une petite sélection de ceux qui m’ont particulièrement marquée.

1 – Les Emballages écologiques … comestibles

Imaginez un yaourt dont vous mangeriez le pot. Science Fiction? Pas vraiment, ça pourrait bien être le cas dans quelques années!

De la chaîne de fast food brésilienne « Bobs » qui propose des burgers à l’emballage comestible, aux tasses Lavazza en cookie (imperméables grâce à une couche de sucre à l’intérieur), en passant par les verres WikiCell qui imitent la propriété naturelle des fruits et prennent le goût de ce qu’ils contiennent, cette tendance semble se démocratiser.

Au Japon et dans la cuisine moléculaire, le papier comestible est d’ailleurs déjà très utilisé notamment pour emballer les bonbons. Ce papier ultra-fin et transparent n’a aucun goût et se dissout immédiatement au contact de la langue. Il faut cependant noter que certains de ces emballages comestibles contiennent de la gélatine ou de la caséine. Heureusement, des options véganes existent aussi (comme celle-ci).

On notera au passage que certains packagings sont développés de telle sorte qu’ils soient comestibles pour les animaux. En Inde, où les animaux errants ingèrent des sacs plastiques en quantité non négligeable dans les décharges, une start-up a créé des sacs plastiques biodégradables à base d’amidon de pommes de terre, et qui peuvent être ingérés sans danger par les animaux. Aux Etats-Unis, une équipe a développé des packs de bière comestibles par les animaux marins, en réponse à la statistique alarmante de Greenpeace indiquant qu’actuellement, 80% des tortues marines ingèrent des déchets plastiques.

2- Les Emballages écologiques … qui se dissolvent dans l’eau

Simon Laliberté a inventé un emballage papier qui se dissout sous l’eau en quelques secondes sans laisser de traces. L’emballage est fait d’un matériau innovant à base de cellulose non toxique et 100% recyclable et l’encre noire à base de soja est soluble. Ce projet a d’ailleurs reçu le 3ème prix à l’exposition parisienne de 2012 « Remarkable Packaging & Alternative 2012 ».

3- Les Emballages écologiques … qui se transforment

L’idée ici est que l’emballage fasse partie intégrante du produit, ou en soit une extension. L’emballage d’ampoules pouvant faire office lampe de chevet. Des t-shirts vendus dans un pack en carton recyclable qui se transforme en cintre. Un pack de bière qui se démonte pour en faire des dessous de verre. Ou encore, cette magnifique innovation japonaise du journal Green Newspaper, qui se transforme en plante une fois lu, déchiré en petits morceaux, planté et arrosé !

Et le coup de coeur absolu, le « Dream Ball Project »: l’emballage des colis humanitaires de l’ONU et de la Croix Rouge qui se transforme en ballon (de foot, de hand, ou de baseball selon la taille), pour que les enfants puissent aussi jouer dans les zones où les colis sont envoyés.

4- Les Emballages écologiques … qui remplacent le plastique

Quitte à devoir quand même jeter l’emballage, autant remplacer par une matière moins polluante que le plastique. C’est le cas par exemple de la Paper Water Bottle. Faite en bamboo, paille, jonc et sucre de canne, elle est biodégradable et compostable.

Côté français, ça bouge aussi. Algopack, une entreprise bretonne, a ainsi réussi à transformer les algues brunes récoltées sur les côtes bretonnes en matériau rigide et imprimable, selon un procédé breveté. Ils font tout un tas de choses: de la clé USB au porte style, et… même des lunettes !

Pour aller plus loin:

Alors, ça vous inspire quoi ces emballages écologiques? Est-ce qu’on peut vraiment durablement aider la planète par ce genre d’innovations?

You May Also Like

4 Comments

  1. 1

    Trop géniales ces inventions ! Pourvu qu’elles arrivent rapidement sur le marché :o) C’est un plaisir de te lire à nouveau. Belle fin de semaine

    • 2

      Oh merci Nat 🙂 C’est vrai que j’ai été un peu absente ces derniers temps.
      Et oui, je suis bien d’accord, ces inventions sont vraiment utiles pour réduire nos déchets, j’espère qu’elles vont faire des petits et que la plupart des emballages sera comme ça un jour !

  2. 3

    On est capable de faire tant maintenant, on est inventif et que ce soit la débrouille ou la technologie, ça nous permet de trouver de superbes solutions aux fautes que nous faisons.
    Il y a aussi les papiers remplis de graines, après utilisation il n’y a plus qu’à planter le papier. J’adore !

    • 4

      Oui j’en ai entendu parler, je trouve le concept génial, surtout pour les enfants qui vivent dans des grandes villes et sont un peu déconnectés de la nature. Ca peut être une jolie introduction au jardinage !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>